Une montée en puissance au goût amer pour le team ENGIE

Partagez
TwitterFacebookGoogle+LinkedInEmail

TFW 2016 ©Martina Orsini-4Pour ce deuxième rendez-vous de la saison du GC32 Racing Tour, Sébastien Rogues et ses équipiers du Team ENGIE ont fait face à une concurrence des plus performantes.

Après 9 manches sur la vingtaine initialement prévue, d’une intensité de tous les instants et après de nombreux rebondissements, le Team ENGIE achève cette compétition transalpine à la huitième place.

L’expérience des grandes écuries à une nouvelle fois fait parler la poudre et il faudra encore travailler certains secteurs de la navigation pour grappiller les quelques points qui séparent les hommes d’ENGIE de la première moitié du classement.

Nous avons souffert dans les premières manches. Il est certain que nous manquions de pratique et d’entrainement face à des teams qui ont eu une semaine sur place pour prendre la pleine mesure du plan d’eau et retrouver leurs automatismes. Cette deuxième étape est un demi événement car nous n’avons régaté que 2 jours sur 4, Malheureusement notre montée en puissance a été stoppée nette car une collision avec REALTEAM (Suisse) nous a grandement pénalisé avec une disqualification à la clé. Plus d’informations, dans le communiqué de presse

 

Pas de réponse à "Une montée en puissance au goût amer pour le team ENGIE"