Le Grand Prix de l’Atlantique : un avant goût du Tour de France à la Voile

Partagez
TwitterFacebookGoogle+LinkedInEmail

Ce week-end, 24 trimarans se sont donné rendez-vous dans la Baie du Pouliguen pour la première étape des Diam 24 series. Le classement final reflète le retrait de la 4ème manche le premier jour car le team GDF SUEZ a cassé le taquet qui sert à tenir la drisse, les obligeant à rentrer au port dans l’après-midi et à déposer le mat pour réparer.

Le deuxième jour, samedi matin, c’est lors d’un raid côtier de 40 milles (environ 75 km) dans des conditions musclées et des flux oscillants entre 18 et 23 nœuds que le trio GDF SUEZ a su tirer son épingle du jeu en se positionnant très vite dans le groupe de tête pour arracher la 3ème place à moins d’une longueur du Spindrift White de Yann Guichard.

Dimanche, après un petit raid côtier d’une heure et quelques parcours techniques, l’équipage du Diam 24 GDF SUEZ a connu un moment intense lors d’un chavirage brutal. Sébastien et ses hommes, tentant de dépasser 2 concurrents, ont attaqué trop tôt dans des vents soutenus. Dans une survente puissante le trimaran a enfourné n’ayant pas réussi à libérer rapidement le gennaker (voile d’avant). Aidé par le comité de course, le bateau a été remis rapidement à l’endroit sans dommage, pour prendre le départ des deux dernières manches. Une occasion pour l’équipage du trimaran GDF SUEZ et pour le comité de course de tester en live tous les systèmes de sécurité.

le communiqué de presse

 

Retour en vidéo sur le dessalage du Diam 24 GDF SUEZ (c) Bruno Bouvry

Pas de réponse à "Le Grand Prix de l’Atlantique : un avant goût du Tour de France à la Voile"